TINDER PARTIE 1 – LE CÉLIBAT, C’EST COOL

Habituellement, lire « appli de rencontre », « célibat » et « cool » dans la même phrase pourrait t’étonner. Avec Tinder, c’est loin d’être le cas. Ça te dit d’en parler ?  

« J’peux pas j’ai date Tinder» L’application de rencontre inspirée de Grindr s’est installée dans les habitudes des millenniaux (nés entre 1980 et 2000) pour devenir le moyen de dater le plus populaire de cette génération, aussi appelée génération Y.  Créée en 2012, l’appli a démocratisé le dating auprès des plus jeunes et rendu has been les plateformes web comme Meetic ou AdopteUnMec. Beaucoup plus facile à utiliser, Tinder a séduit grâce à ses swipes. On s’inscrit en quelques secondes, on swipe naïvement de gauche à droite pour déterminer ce qu’on aime et on date. L’appli a même fait de ce concept amusant (parfois critiqué, oui) et sans prise de tête, un mode de vie qu’elle appelle « swipe life ».  Souvent accusée d’être une appli superficielle car axée sur le physique et la première impression, Tinder n’est pas le chouchou de tout le monde, n’est-ce pas ?  Elle a donc décidé d’assumer et d’accepter l’image qu’elle renvoie : on connaît tous quelqu’un qui s’est inscrit sur Tinder… pour faire des rencontres mais rester célibataire.

Single not sorry

Fini le temps où l’on se rendait malade parce qu’on n’avait rien à répondre à papi et mamie quand ils nous demandaient « alors les amours ? ». Fini la pression pour trouver sa moitié. Fini l’angoisse de l’engagement. Avec Tinder : le célibat, c’est cool. Oui car l’appli n’est pas là pour te promettre le grand amour à chaque date. À toi de te l’approprier, d’être libre de faire des dates où tu veux, quand tu veux, avec qui tu veux. Le célibat, ça peut être un choix et Tinder n’est pas contre ça. Elle a donc mis en place une campagne print et digitale appelée « Single not sorry », en référence à l’expression « Sorry not sorry ».
Célibataire. Sur Tinder. Et alors ? La joie, la liberté, l’exploration… Différents portraits et différentes façons de vivre son célibat avec Tinder sont actuellement mis en avant sur le web grâce à Snapchat, Instagram ou Youtube.

Tu tomberas probablement sur ce spot publicitaire en regardant tes vidéos Youtube ou tes stories Snapchat :

Ou des posts de ce genre sur Instagram : 

Voir cette publication sur Instagram

Vivre le moment présent à 💯:✔️ #singlenotsorry

Une publication partagée par Tinder (@tinderfrance) le

8 choses dont tu ne te doutais pas

110 millions

C’est le nombre de téléchargements depuis 2012.

1,5 million

C’est le nombre de dates qui ont lieu chaque semaine grâce à Tinder.

26 milliards

C’est le nombre de matchs depuis sa création.

80 %

des utilisateurs sont des millenniaux.

50 %

du temps les utilisateurs hommes swipent à droite.

15 %

du temps les utilisatrices swipent à droite.

48 %

des utilisateurs sont des femmes.

Select

C’est le nom de la version Tinder réservée aux personnes influentes (mannequins, PDG, célébrités).

Et…

tes matchs n’ont rien à voir avec le destin. Mais ça, on en parlera la prochaine fois ? 

Alors, t’en penses quoi de Tinder ?

Tu connais Tinder ? Découvre pourquoi tes matchs n’ont rien à voir avec le destin en lisant la partie 2 : ici !

PS : Tu veux être prévenu lorsqu’un article est publié ? Abonne-toi à la newsletter tout en bas de cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *